Zebrock présentera Un monde de musique au Forum mondial de la musique organisé à Paris par l’EMC et l’IMC.

Le 6ème Forum international de la musique organisé par l’EMC (European Music Council – Conseil Européen de la Musique) et l’IMC (International Music Council – Conseil International de la Musique) se tiendra cette année à Paris, à La Bellevilloise du 28 septembre au 1er octobre, jour de la fête internationale de la musique (peu répandue en France puisque nous la célébrons le 21 juin, mais très populaire dans le le monde entier). Ce sera aussi l’occasion de célébrer les 70 ans d’existence de l’IMC, créée en 1949 par l’UNESCO. 

Zebrock, membre actif des deux organismes et présentera son dispositif Un monde de musique et les outils qu’il articule : Mélo, notre plateforme de curiosité musicale, la formation à la médiation musicale imaginée par Zebrock ainsi que nos outils ludiques de médiation musicale déjà évoqués ici.

La carte postale « Un monde musique » réalisée en anglais pour l’occasion ! 

Le Forum international de la musique est un lieu d’échange de savoirs concernant les rapports contemporains entre musique et société à travers les prismes de la culture, de la politique et de l’économie. Il s’agit de questionner nos pratiques actuelles et d’encourager celles ouvrant la musique sur le monde et les individus. Musicien.ne.s, manager.euse.s, directeur.rice.s de festivals, éducateur.rice.s, professeur.e.s, décisionnaires, membres de gouvernements et autres professionnel.le.s de la musique y sont conviés afin de rendre possible un monde dans lequel la musique est « célébrée, créée, interprétée, diffusée, transmise et enseignée, préservée, partagée… autour du monde.»

Les 5 droits de la musique énoncés par l’IMC :

Le droit pour tous les enfants et adultes

  • de s’exprimer musicalement en toute liberté;
  • d’apprendre et d’étudier les langages et savoir-faire musicaux;
  • d’accéder à la musique à travers la participation, l’écoute, la création et l’information.

Le droit pour tous les artistes musicaux

  • de développer leur art et de le communiquer à travers tous les médias, au moyen d’outils et de structures appropriés mis à leur disposition;
  • d’obtenir une juste reconnaissance et rémunération pour leurs prestations.

Crédit photo : Marylène Eytier