Les 13, 14 et 15 septembre 2019, la Scène Zebrock de la Fête de l’Humanité a brillé des feux de la diversité musicale et de la fidélité à son ADN. Concerts énergiques, éclatants, personnalités riches et engagés, public magnifique… tout était réuni pour pour faire de ces 15 ans de Scène Zebrock, qui coïncident avec les 30 ans de Zebrock, un souvenir inoubliable !

Vendredi 13 septembre 2019

Angel Fall, sélection Grand Zebrock 2005, ouvre les festivités 14 ans (déjà !) après une mémorable prestation ici-même. Le show centré sur leur excellent dernier album, L’Empreinte, délivre un rock sincère, élégant et la promesse d’un savoir faire est tenue. Le public est là, malgré la grève des transports et témoigne chaleureusement de sa satisfaction.. Le concert terminé, Antoine de Galzain, président de Zebrock, mais aussi homme de radio, se transforme en MC et annonce Shoefiti. Aussi ancien du Grand Zebrock (2015), le groupe arrive boutonné jusqu’au cou, mais ça a été assez répété, l’habit ne fait pas le moine ! L’heure est venue pour un rock plus brutal, abrasif, Henri, qui se présente comme chanteur, décroche son micro et descend guitare en bandoulière dans la foule. Un changement de plateau c’est déjà au tour de Niki Demiller, conteur d’histoires et finaliste du Grand Zebrock 2019. Au programme : des tours, celles de la Défense et de l’enfer du tertiaire. Avec Niki Demiller nous errons entre le béton, le verre et l’acier des buildings de La Défense avec leurs captifs cadres et autres VRP… La nuit est tombée depuis un moment déjà, et voilà que monte sur scène Miossec. Comme promis, le chanteur reste loin de la légèreté, lui, il chante une colère, une douleur… Sa dernière venue à la Fête de l’Humanité date de 1996 : un vaste public est ravi de le retrouver ou de rencontrer pour la première fois sa poésie toujours rauque et son chant, presque parlé, intact.

(En cliquant sur le « + » dans le coin en haut à droite des galeries d’images, découvrez leurs légendes)

 

Zebrock est partout, dans les établissements scolaires, les salles de concert, les débats et discussions ! La preuve ci-dessous :

Crédit photos : Marylène Eytier @aubondeclic