Intriguant est sans conteste le mot que suggère d’emblée le récent disque de Jerôme « Ignatus » Rousseaux. Depuis l’aventure des Objets, Ignatus s’est fait un surnom énigmatique qui fleure bon un casting d’un dessin animé ou de Fort-Boyard, au choix. Artisan persévérant, ça fait un moment qu’il aligne les créations tout en poursuivant avec bonheur ses activités de producteur, entremetteur, diffuseur d’idées, intervenant de-ci, de-là et conférencier érudit. Toujours à tirer le fil des idées parfois saugrenues mais souvent brillantes qui traversent son esprit agile et avide, il nous offre là un grand moment de musique. Compositions raffinées pour musiciens avertis il y a dans ce {e.pok} 9 titres d’une pop rivée à sa rive francophone, striée d’électroacoustique et habitée de nombreuses suggestions sonores. Les textes presqu’autant dits que chantés évoluent entre le commentaire ironique sociétal voire social (Un Travail est une belle réussite) et le voyage des sonorités suggestives, à la façon des haïkus dont Ignatus est friand.
La palette des sonorités est d’une grande richesse et ravira celles et ceux parfois un lassés de la monotonie d’une pop française soyeuse et répétitive tandis qu’au fil de l’écoute se manifeste une diversité rythmique elle aussi inhabituelle. Publié en cette rentrée musicale {e.pok} en devient d’emblée un des beaux jalons.

A écouter, se procurer : ici