L’art de la défaite

Ce nouvel album de Batlik c’est l’optimisme conjugué au nihilisme. L’artiste explore sa filiation avec ces dix titres, tous inspirés par des citations d’Emil Cioran un écrivain, poète et philosophe roumain (1911-1995), écrivain de l’échec, du désespoir, qu’avait cité son grand-père sur son lit de mort : « La musique est le refuge des âmes ulcérées par le bonheur ». Ici, Batlik chante le quotidien, les souvenirs, notamment ceux qui disparaissent, le désir juste avant qu’il ne s’essouffle, l’amour au passé (« Promenades« )… Des idées qu’il aborde avec tendresse et optimisme, le regard léger, la guitare qui résonne et les mots, tout en poésie, qui s’y mêlent.

Ça sonne un peu sorcier, un peu magique. En l’écoutant on se demande comment en chantant des histoires aussi dures que celles des « Éléphants Blancs », ou encore d’ »Outrage », il parvient a s’immiscer si loin et faire rayonner si fort son optimisme dans nos cœurs. Un album que l’on va ré-écouter et laisser irradier jusqu’au creux de l’hiver.

Retrouvez Batlik sur Facebook, son site internet ou bien en live (la liste de ses concerts à venir ici) !