AMPLIFIÉES VOL.12
SWEET BANLIEUE CHÉRIE, 93 ENCORE !

Ciné rencontre 
Mercredi 30 mai 14h-22h
Zebrock propose régulièrement des temps de réflexion autour de la musique, sa place dans nos pratiques sociales et culturelles, ses publics et ses acteurs. Les enjeux de transmission et de médiation nous ont toujours semblé devoir être mis en évidence et débattus, de même que les répertoires et les patrimoines musicaux ont besoin d’être partagés.
Amplifiées Vol.12 « Sweet Banlieue Chérie, 93 encore ! » propose d’interroger histoire et avenir à la lumière de deux films de Jean-Pierre Thorn particulièrement imprégnés de la créativité séquano-dyonisienne : Faire kifer les anges et 93 la belle rebelle suivis de débats en partenariat avec le quotidien l’Humanité, qui accueilleront de nombreux invités.

NÉE EN 1967, LA SEINE-SAINT-DENIS EST SEMBLE-T-IL MENACÉE DE DISPARITION !
En vrai, nous savons tous qu’elle est née avant et qu’elle va durer encore longtemps.
Pétrie des contrastes qui marquent notre société, terre d’inégalités criantes, terre de créativité éclatante, ouverte au monde, riche d’habitants jeunes, divers et mobiles, la Seine-Saint-Denis est bien mieux qu’une circonscription administrative. Elle est ici. C’est nous.
La Seine-Saint-Denis, le 9-3 ou le Neuf Cube, comme vous le voulez, est partout reconnue comme ce lieu inventif et turbulent. Le deuxième département théâtral de France, berceau du rap français et foyer de la création cinématographique accueille des milliers d’artistes, fourmille d’initiatives culturelles et d’innovations sociales.
Difficile d’imaginer que la « Banlieue Rouge » et ses héritages puissent être rayés de la carte.
Jean-Pierre Thorn, est un cinéaste marquant, toujours engagé au plus près du monde du travail et de la jeunesse. Assistant de Godard il décide de tout plaquer après 1968 pour aller travailler en usine avant d’en sortir caméra au poing (Le dos au mur) pour se plonger dans l’univers culturel de ces jeunes de banlieue qui défient les lois de l’équilibre et l’ordre des choses. Cinéaste combatif et tendre, ses films sont tous de belles déclarations d’amour. Photo : Willy Vainqueur

 


PROGRAMME


Faire kifer les anges  (1996) – 14h
Depuis le début des années 80, du Bronx aux Minguettes, dans les souterrains des villes et leurs banlieues s’est imposé un mouvement artistique rebelle, le « Mouv’ Hip Hop » qui, à travers « graffs », « rap » et danse permet à toute une jeunesse exclue de dire : « J’existe ! ». Un voyage initiatique à la rencontre de quelques uns des personnages de cette aventure pour nous restituer une parole véritable et intime. Table-ronde animée par Fara C., journaliste. Invités : Jean-Pierre Thorn, réalisateur – Willy Vainqueur, photographe – Karima Khelifi, chorégraphe Aktuel Force
93 La Belle Rebelle (2011) – 17h
Un portrait des musiciens du 93 qui ont écrit, depuis les années 1960, les pages françaises de l’histoire du rock, du slam en passant par le jazz, le hip-hop ou le punk. Jean-Pierre Thorn montre comment la musique fut une planche de salut pour des générations de jeunes, qui l’ont investi pour s’inventer une vie meilleure. Initié par Zebrock ce film offre de passionnantes tranches de vie indéfectiblement associées à la Seine-Saint-Denis.
Table ronde animée par Rosa Moussaoui, journaliste.  

Invités : Jean-Pierre Thorn, réalisateur – Edgard Garcia, directeur de Zebrock – Marc Perrone, musicien – Fabienne Durand-Drouin, programmatrice

Cheb Hasni, je vis encore (2008) – 20h
Ce film réalisé par Djamel Kelfaoui, fondateur du festival « Y’a d’la banlieue dans l’air » à Bondy fait nous rappelle la puissance du raï. Il est aussi un hommage poignant à ce merveilleux chanteur qu’était Cheb Hasni, « le rossignol du raï » et à ces jeunes algériens fauchés dans la fleur de l’âge par la barbarie fondamentaliste et propose un retour sur une page déjà oubliée de l’histoire récente. Et bien sûr, c’est un beau clin d’œil à l’ami Djamel, personnalité attachante s’il en était.
Table ronde animée par Rosa Moussaoui, journaliste.
Invités : Jean-Pierre Thorn, réalisateur – Salah Amokrane
Tactikollectif / Origines Contrôlées – Rabah Mezouane, journaliste, programmateur de l’Institut du monde arabe – Meriem Derkaoui, maire d’Aubervilliers, vice-présidente du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

INFOS PRATIQUES
 Ouverture des portes 14h
2 Rue Edouard Poisson, 93300 Aubervilliers
lestudio.billetterie@gmail.com  / 09 61 21 68 25 / 01 55 89 00 60
Tarifs : 4 euros la séance, 9€ la journée 
Accès : métro ligne 7 Aubervilliers – Pantin-Quatre Chemins + Bus 150 ou 170 André Karman ou RER B Aubervilliers – La Courneuve + bus 150 André Karman