Lorsque Bob Marley sort  «  Stir it up » en 1973, le monde entier découvre toute une culture : un pays, la Jamaïque; une philosophie, le rastafarisme, ainsi qu’une musique : le reggae. Invitation à la danse et à la langueur, il se caractérise par un rythme binaire syncopé par le décalage du temps fort. Il mélange des courants musicaux comme le le rocksteady, le ska ou le calypso avec le blues, le rythm’n blues et la pop venus des Etats-Unis proches et de Grande Bretagne, ancienne puissance coloniale. Bob Marley, le chef de file du genre, est considéré comme le haut-parleur de ceux qui souffrent dans les « ghettos ». Son propos est appuyé sur la philosophie rasta qui postule au retour des « fils d’esclaves » vers leurs « racines » en Ethiopie auprès de Aïlé Sélassié, son empereur, considéré comme le père de cette mystique.. Le style ne cesse de se renouveler jusqu’à aujourd’hui (Jimmy Cliff, Shaba Rank, Tikka jah Fakoli, le Dub…).

Bob Marley
Fils d’un militaire britannique blanc qu’il connait à peine et d’une très jeune jamaïcaine noire, Robert Nesta Marley ((6 février 1945) grandit dans les bidonvilles de Kingston. Avec ses amis Bunny Livingston et Peter Tosh, il fonde les Wailers et obtient un succès local den jouant du ska, du rocksteady et du blue Beat). En 1972, le producteur anglais, Chris Blackwell, fils de richissimes planteurs coloniaux parti à Londres créer son label pop/rock, Island, produit le groupe et vise le public international. Après plusieurs tournées couronnées de succès à travers le Royaume-Uni où il trouve un écho formidable auprès de la communauté jamaïcaine, et les Etats-Unis, l’album « Burnin » l’impose comme un artiste majeur. Les titres « Get Up Stand Up » et « I Shot The Sheriff » sont des tubes mondiaux. Bunny et Peter ont quitté le groupe. Il fait découvrir au monde entier la musique “reggae”, la Jamaïque et ses problèmes sociaux ainsi que la philosophie “Rasta”. Mort à 36 ans en pleine gloire, il reste une légende, une sorte de porte-parole des démunis et des opprimés. Son oeuvre est immense et son message pacifiste et anti-colonialiste porte toujours…