Retour sur la Musique en Commun. Gros succès cette année, vous le savez, dans les lycées franciliens notamment le 27 mars au Cabaret Sauvage. Mais, moins visible et tout autant significatifs, les travaux des élèves méritent un petit tour.

Donnée fondatrice des dispositifs éducatifs que nous conduisons le travail des élèves prend place sur un site dédié et permet de s’emparer des connaissances acquises au fil du projet, de les restituer, de faire preuve d’esprit critique et de mobiliser des connaissances apprises dans les matières scolaires mais rarement réemployées dans d’autres domaines. L’intérêt de la musique est justement de permettre ces passerelles qui conduisent de l’histoire à l’esthétique en passant par l’expression de ses propres sentiments. Quand on y jette un œil, on se dit que le défi est bien relevé.

La Musique en commun, est un véritable échange pédagogique enrichissant et intéressant pour les élèves, un appel à la découverte et un éveil de la curiosité.

Cette année encore, 22 établissements et 34 classes ont été accompagnés autour de rédactions de chroniques de disques, enquêtes, interviews, ou reportages divers.

Un immense bravo à tous les lycées participants des académies de Paris, Créteil, Versailles et à leurs élèves pour leur implication et la qualité de leur travail. Pour découvrir les chroniques sur John Lennon, Mickael Jackson, la présentation de la musique électronique, les Unes virtuelles de Rock & Folk et autres présentations de Nirvana, c’est ici que ça se passe.

Les inscriptions viennent d’être lancées pour l’année scolaire 2018-2019. Reste à savoir combien de lycées se joindront à nous pour « cultiver le désir de la musique » !