La campagne de financement participatif à laquelle nous vous proposons de prendre part, généreusement bien sûr mais surtout nombreux, vise à boucler le développement de Mélo, la plateforme numérique que nous avons décidé de mettre au centre des actions de médiation musicale de Zebrock : Un monde de musique.

De quoi s’agit-il ?
Cultiver le désir de musique, encourager des pratiques musicales riches et diversifiées, soutenir la jeune création, transmettre des patrimoines et valoriser les répertoires francophones, sont les axes constants d’un travail qui s’est particulièrement inscrit en Seine Saint-Denis depuis bientôt trente ans. Héritière des dispositifs associatifs soutenus par la puissance publique qui ont contribué à la démocratisation culturelle en accordant toute leur légitimité aux musiques actuelles, Zebrock est restée rivée à ses objectifs initiaux et au territoire qui l’a vue naître, la banlieue.
La musique est une activité fondamentale de l’être humain comme nous le révèlent les neurosciences et nous savons à quel point elle participe à la structuration du lien social entre les membres d’une même société, combien elle créée du lien générationnel et nourri la compréhension et l’amitié entre les peuples.
Dans Un monde de musique s’exprime et se construit une nouvelle mondialité où la musique circule et avec elle l’histoire des hommes qui la font, l’histoire des métissages qu’elle engendre, la panoplie des instruments qui la jouent. Dans Un monde de musique nous affirmons que notre terre est belle, qu’elle bruisse de mille sonorités qu’il faut apprendre à entendre et en prendre soin.

Avec Mélo, nous voulons passer un cap important, riches de notre expertise. Plutôt que de subir les musiques, Zebrock propose de les découvrir.
La place conséquente qu’occupe la musique dans les loisirs et les univers symboliques des adolescents est à nos yeux gravement mésestimée. La familiarité qu’ils entretiennent avec les formes musicales devrait être appréciée comme un formidable levier éducatif dans et hors temps scolaire. Promouvoir le plaisir de la musique, propager connaissances et approches critiques, c’est encourager une vision ouverte, fraternelle et heureuse de la société, à rebours des exclusions, interdits et enfermements qui minent notre modèle républicain.

L’expertise de Zebrock a constaté le bénéfice à tirer de la « scolarisation » d’objets non scolaires – la chanson et les musiques actuelles – et de la mise en œuvre de pédagogies du détournement appuyées sur la mise à jour de connaissances non sollicitées habituellement : les connaissances musicales. Valoriser ce savoir, participe de la nécessaire modification du regard porté par les adules sur les pratiques culturelles et musicales des jeunes et les met dans une situation avantageuse dans les processus d’apprentissage et de transmission. Outre son ambition de rendre accessible et partager des connaissances élaborées, ce projet promeut la diversité et le pluralisme des esthétiques et des univers culturels, dans le droit fil des conventions de l’UNESCO qu’a signées la France et donc des Objectifs de Développement Durable.

Nous avons une longue expérience. Zebrock a touché des milliers de jeunes collégiens (Zebrock au Bahut) et lycéens (La Musique en commun) et dernièrement grâce au projet la Fabrique à Musique Zebrock adapte son savoir-faire aux élèves d’écoles primaires. Cette action pionnière d’éducation artistique et culturelle consacrée à la chanson et aux musiques actuelles propose méthodes et protocoles conçus avec le laboratoire en sciences de l’éducation Escol-Circeft / Paris 8, pour des parcours enrichissants contribuant à la réussite scolaire des élèves. 

A l’heure de la musique disponible partout à tout moment en abondance, il est à nos yeux plus nécessaire que jamais de documenter, accompagner et encourager les aventures musicales et de créer les conditions dès le plus jeune âge de la rencontre des œuvres et des artistes qui ont compté, comptent et compteront. Réel levier d’action éducatif, Zebrock souhaite développer ses actions éducatives par le biais de la formation et notamment sur l’utilisation d’un outil numérique, la plateforme MELO, conçue directement par l’association. Son emploi sera accompagné d’un dispositif de formation pour des adultes en responsabilité éducative, dans et hors temps scolaire.
Son exploitation à des fins éducatives, scolaires ou parascolaires, repose sur des compétences dont il faut organiser l’acquisition. Nous visons à former des « médiateurs de la musique ». Postuler à un nouvel élan de l’éducation artistique et culturelle et revendiquer une place renouvelée pour la musique, comme cela est aujourd’hui affirmé au plus haut niveau de l’Etat (relancer l’enseignement musical et doter chaque établissement d’une chorale), appelle la mise à disposition d’outils nouveaux et efficaces, mais aussi la diffusion des conceptions et méthodologies qui les sous-tendent. C’est un des paris que nous voulons relever avec Mélo et Un monde de musique.
Merci de nous y aider.