Sélection Grand Zebrock 2019

Deux têtes et quatre mains. Oui. Mais Rovski ce sont aussi deux filles, Sonia Nemirovsky (écriture, composition, chant) et Olive Perrusson (alto, guitares, percussions, clavier, chœurs…). Elles construisent leur musique tout en contraste, mêlant la technologie du sampleur et ses pulsations régulières à leurs voix et aux sons produits par leurs corps, qui sont eux bien organiques.
Lorsque l’on parle de Rovski il semblerait que les adjectifs aillent par paire. Leur musique est parfois murmurée et maline, mais elle peut également se montrer mélodieuse et grondante. De « La danseuse », l’un des titres de leur EP Mangrove, on pourrait dire qu’il est sensuel et millimétré. Tout comme son clip, réalisé par Anaïs Desmond, une artiste qui mélange collage, peinture, photographie et pratique filmique, le morceau est pointu, original et féminin.

Mais Rovski c’est une forme en mouvement, qui évolue. Les deux filles cherchent partout, et accueillent les inspirations qu’elles rencontrent. Lorsqu’elles parlent de leur EP, sorti en mars dernier, il devient « un instantané de ce qu’elles sont aujourd’hui ». Par leur musique, elles capturent un instant T. Et c’est aussi ce qu’elles font sur scène, où aucune musique, aucun son, n’est enregistré à l’avance, tout est créé et capturé sur le moment, simultanément à leur rencontre avec le public.

Leurs liens : Facebook, Instagram, leur EP, Site Web.