Sélection Grand Zebrock 2019

Chantant le « blues du tertiaire » avec ses compositions et textes mêlant organicité et machinerie, Niki Demiller est l’un des demi-finalistes du Grand Zebrock 2019.
A l’aide d’une écriture maîtrisée et organisée, il raconte la violence froide et silencieuse d’un milieu envers l’individu. Le milieu en question, c’est celui du service,  au sein duquel il a évolué pendant plusieurs années après avoir connu le succès sur la scène musicale française en tant que « baby rocker » avec le groupe les Brats. Niki Demiller retourne à la musique en 2016 avec un diplôme d’arrangeur orchestrateur. Alors il lui faut mettre en notes et en mots ses expériences, cette violence quotidienne du travail et ce « rêve d’ailleurs », de plaines et d’aventure(s). Il dit dans une interview trouvable sur le site feceszine.fr :

« Je ne veux pas avoir l’air de critiquer le monde du travail. Maintenant que je fais de la musique, je veux dresser un tableau poétique d’un monde qui n’a rien d’a rien d’artistique et qui est celui de milliers de gens dans le monde. »

C’est nous contant les péripéties de cet homme en costume, par ses voix orchestrées et ses instrumentales planantes et électroniques, que nous retrouverons Niki Demiller lors des demi-finales du Grand Zebrock le mercredi 15 mai au FGO-Barbara.

Ses liens : Faceboook, Instagram, vers son EP.