Attention, talents émergents : 15 projets se produiront sur la scène du Hangar, à Ivry les mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 janvier. Ouverture des portes à 18h30, 5 groupes par soir, restauration sur place. Ils attendent votre soutien.

Les voici :

Cassidy Sacré

Repéré sur la scène de Tout Montreuil Chante en juin 2019, Cassidy Sacré est nourri de musiques et de références haut de gamme : voix soul full, ambiance country soul, à la manière de ces américains nonchalants du sud qui nous bouleversent avec des ballades jouées en finger-picking, pas très loin de l’église. Compostions élégantes, interprétation habitée et groove énorme, ses concerts sonnent comme du « bon temps rouler ». Un sérieux concurrent pour le Grand Zebrock.

https://www.youtube.com/watch?v=Qj2K0YJWHUA

Louise Pressager

Artiste touche à tout, Louise Pressager nous rappelle un peu Camille Hardouin, ex la Demoiselle Inconnue – qui bouleversa le Grand Zebrock en 2013 : des idées d’ailleurs, des textes, des dessins, des chansons un peu minimales, d’allure bancale et un besoin de dire, de s’exprimer « entre introspection et engagement ». Ferdinand, mélodiste futé, lui sert des musiques simples et entêtantes, chantées avec une absence de fioritures parfois déstabilisante : assurément ce projet est intriguant. De quoi ravir les amateurs exigeants.

www.louisepressager.fr

Josèphe

Jeune femme déterminée, il faut l’être pour conduire un groupe de rock, Josèphe interprète avec un grande élégance des chansons lyriques et dansantes qui sonnent juste (une poignée de bonnes chansons, c’est déjà beaucoup, n’est-ce pas ?). Les amateurs y entendront des effluves de ce rock magique, entre Kinks et David Bowie, au charme intemporel. L’auditeur est d’abord séduit par le grain et l’expressivité de la voix, puis par des textes habilement nourris des émotions de la chanteuse. A découvrir sur scène, où Josèphe se révèle avec brio.

https://www.youtube.com/watch?v=598yfSZ3KUQ&feature=youtu.be

Eskalt

Thibault Eskalt se fraie un chemin solitaire en adepte des grands espaces nordiques qu’il semble être. Ses thèmes de prédilection : se défaire de nos liens, trouver l’autre malgré tout, partager des émotions… se conjuguent dans des clips joliment tournés, à des sonorités, une ambiance « à la mode  » certes, mais diablement convaincantes. Sa voix haute, éthérée séduira les afficionados de Christophe, et pas qu’eux. Du beau travail qui ne demande qu’à s’accomplir.

https://youtu.be/hWmLFQR2GdQ

Volutes 

Elle reste vive, la belle tradition des groupes pour lesquels le rock est une affaire sérieuse, conjuguant sincérité, combativité et lucidité avec précision, puissance et son brut. Volutes en est un digne représentant. Humilité, travail, recommencer, se remettre a question et repartir : ils l’ont fait plus qu’à leur tour et le trio – format mythique du rock, rappelons-le – présente aujourd’hui un projet solide, musclé, musicalement abouti et qui se veut concerné, avec des propos parfois tranchants. Un deuxième EP vient de sortir : c’est évidemment sur scène que ces promesses se réalisent.

https://www.youtube.com/watch?v=y1_4ulogOio

Magon 

Chaque saison, le Grand Zebrock voit venir à lui des spécimens de cette scène psyche rock ingénieuse et sacrément vivace : Magon en est l’illustration 2020. Menée par Magon, producteur chanteur prolixe, un premier et tout frais LP sous le coude, cette formation aux allures bouillonantes-brouillonantes sert un rock précis et nerveux, sur lequel planent les ombres tutélaires de Pixies et autre Lou Reed. La petite couche d’autodérision salvatrice aux accents potaches que l’on repère dans ses clips, n’empêche pas une forme de sophistication bien agréable à entendre. Nous suivons cela avec curiosité.

https://youtu.be/DNTfCT6OFA8

Maïtagari

Le chant occupe une place centrale dans ce projet aux influences riches et d’une grande diversité. Bordée par un usage économe des claviers et de l’électronique et par une batterie non moins discrète, la chanteuse joue de sa voix et de ses superpositions pour évoquer des thèmes qui contrastent avec la musique d’essence plutôt aérienne : des considérations bien terrestres nourrissent la plume de Maïtagari, tels l’amour, la solitude, l’état du monde, la pauvreté…et le voyage auquel invitent les effluves d’Inde ou des Balkans qui colorient les créations de Maïtagari.

https://www.youtube.com/watch?v=BuLwwTe2Szg

Laura CLAUZEL 

Digne héritière des chanteuses à voix, entre cabaret et récital, chanson jazz et rythmique soul, Laura Clauzel a des chansons qui charment et captivent. Belle voix, qui pose des ambiances intimistes, en contraste avec sa puissance. Son clip, Golden Boy, primé à New York et qui pourrait figurer comme bonus au Loup de Wall Sreet, donne une bonne idée du niveau élevé de ses ambitions et de ses exigences artistiques. Pas pour déplaire ! Un projet solide associé à une plume consciente et poétique, une personnalité dont le regard instinctif traduit un vrai sens de la dramaturgie.

 

GERVAISE 

Gervaise n’y va pas par quatre chemins. Se jouer des apparences, détourner le sens, flatter les sens et convoquer artifices de la sensualité pour mieux nous embobiner et nous transporter dans un monde futile, léger à souhait, mais sérieusement attrayant. Femme de scène avant tout, elle diffuse un univers pop ambiance décalée, saupoudré de paillettes qui invite à la danse sur des rythmiques qui tirent sur une funk aux accents parfois tribaux tricoté de mélodies entêtantes. On l’a compris Gervaise manipule à haute dose humour et autodérision avec la plus grande minutie. Parfait.

https://www.youtube.com/watch?v=3QPL7dj98-s

THE DARWIN EXPERIENCE

Ce sont les benjamins de la sélection, et ils ne doutent de rien, surtout pas d’eux-mêmes. The Darwin Experience est un groupe de rock alternatif, où les gènes de Radiohead se croisent avec des souches de Foals. Guitares aériennes, ambiance cinématographique, le quatuor se pare de mélodies pop du plus bel effet. Très anglais dans le son comme dans l’esprit, nos intrépides ont conçu un univers bien personnel balisé de questions bien de leur temps : du réchauffement climatique à la banalité du quotidien. Dégourdis, créatifs et ambitieux ils ont aussi une poignée de clips bien troussés à leur actif.

https://www.youtube.com/watch?v=xkiptQDUyc8

ELEONORE 

Ah la soul et ses petits moments de bonheur ! Toujours là, au fond de nos cœurs. Faites entendre Eleonore à ceux qui en sourient, et vérifiez si ce n’est pas la pure vérité. Une belle voix suave, des accords de piano bien trempés, un groove impeccable Eleonore pose un climat chaud et expressif. Ajoutons un talent d’écriture à la mesure des univers soul de ces années 60/70 qui ne cessent de nous enivrer. Nous ne lui reprocherons pas d’être inspirée par les Grandes Dames de la « Classic Soul ».

https://www.youtube.com/watch?v=rMALckkpJs4

INDIGO BIRDS 

Des mélodies fiévreuses et tourmentées, interprétées par une voix « délicatement impure », vadrouillent sur une rythmique ciselée et énergique. Les morceaux s’étirent et installent un climat qui rappelle les musiques gentiment névrosées de Eels et les ambiances dépressives e Massive Attack. Entre trip-hop perturbé par une énergie aux accents punk et rock sombre un peu angoissant, Indigo Birds parvient à faire surgir une démarche non dénuée de poésie.

https://www.youtube.com/watch?v=AXv0F7BppZs

QUIET DAN

Quiet Dan, c’est Daniel Mizrahi et un trio inspiré par la grande et belle tradition du songwriting folk, où l’on se préoccupe de belles chansons. Beaucoup d’instruments acoustiques dans cette musique boisée et lyrique. Les compositions sont audacieuses et bien senties enrobées d’une pointe d’électro : loin d’être figée dans une quelconque tradition, la musique de Quiet Dan est profondément « moderne », ouverte sur un monde onirique, voire inquiétant, flirtant parfois avec une transe envoutante communicative.

https://www.youtube.com/watch?v=fr47jVlNQsw

PHARMS 

Ce duo pop-rock ouvre de grands espaces sonores superbement maîtrisés avec de belles chansons coulées dans le moule du songwitting américain des années 70. Et ça sonne avec finesse ! On note même une reprise heureuse de Hey, Hey, My, My de Neil Young. Amis d’enfance – oui, ça existe ! – les musiciens ont donné un bon nombre de concerts fiévreux, publié un EP et s’apprêtent sans doute à conquérir le monde en dansant sur des beats électro et des riffs de guitare bien aiguisés. Et pourquoi pas ?

https://www.youtube.com/watch?v=eLMx7Emg-iA

 

LUX MONTES

Lux Montes est un projet solo féminin mené par une seule et même auteure, compositrice et interprète : Lucile Beauvais. Sa voix est le cœur battant d’un dispositif musical qui montre ses coutures. Elle s’accompagne sur scène de claviers, guitare et loopers. Inscrit dans une esthétique avant-pop, le projet trouve des points d’équilibre entre des mélodies accessibles et un goût certain pour l’expérimentation sonore et la construction de structures inhabituelles. Deux EP et un album en production maison ainsi que des clips très soignés et créatifs balisent le parcours de Lux Montes.

https://youtu.be/9dh-8k3Nqyc