Pour l’édition 2018, la Scène Zebrock offre encore une programmation pleine de panache ! De la fraîcheur, du nouveau, de l’éclectisme, une jolie recette pour une série de concert réussie ! Et l’occasion de retrouver sur la Scène Zebrock les coups de cœurs du Grand Zebrock des années passées… Mais qui sont les artistes que vous viendrez découvrir et redécouvrir? Zoom sur les univers musicaux qui sont à l’affiche cette année:

Crédits photos: Jean FABIEN; Amandine LAURIOL; Serge LEBLON; Hannah MOLIN DELAFOSSE; Lisa ROZE; Alexandre LACOMBE; Anaël BOULAY; Marta BEVACQUA; Michelle BLADES; Chase; Bastien BURGER; Matthieu PONCHEL; Sand MULAS

 

Vendredi 14 septembre : le bal s’ouvre en beauté !
Retrouvez les concerts en direct sur FIP
Johnny Montreuil
rock narvalo city :
Si les quatre beaux sales gosses du combo portent fièrement Tiags, rouflaquettes et moustagaches, c’est pas du cambouis mais bel et bien de l’or qu’ils ont dans les pognes, suffit de tendre les feuilles quand la contrebasse, l’harmo et tout le toutim se mettent à tricoter ensemble. On commence sur les chapeaux de roues avec le lauréat du Grand Zebrock 2014 !
PALATINErock français :
Un rock sensuel et orageux comme on l’aime, des textes touchants et une sensibilité attachante. Le concert à ne manquer sous aucun prétexte d’un groupe en route pour durer.
Bertrand Burgalat & A.S Dragons french pop :
Musicien, compositeur, producteur, arrangeur, Bertrand Burgalat est un artiste polyvalent. Pygmalion éclairé, musicien cultivé, producteur avisé, nous sommes impatients de l’accueillir et de goûter à sa french pop.
Jo Wedin & Jean Felzinepop :
Entre pop charmeuse, rythmes sixties et musique psychédélique, ils proposent un voyage artistique et affectif mené à deux.

Samedi 15 septembre : la diversité musicale à l’honneur !
Féloche
chanson française :
Il interpelle avec sa mandoline insolente, sa joie féroce et son romantisme digne de la littérature russe. Féloche a vu du pays, ce qui peut vouloir dire ne faire que passer, mais pas pour lui. Partout, il fraternise. Une charmante vague de douceur.
Camille Hardouinchanson française:
D’une fraîcheur et d’une spontanéité désarmantes, « la demoiselle inconnue » revient sur la Scène Zebrock pour nous raconter, guitare à l’appui, ses histoires avec simplicité et naturel. Bonheur.
The Kindsrock électro :
Finalistes du Grand Zebrock 2018, flamboyants et survoltés, ils séduisent à coups de guitares audacieuses et d’ondes de chocs électrisantes. Un vrai son rock comme on n’en fait plus !
LA VAGUEindie rock :
Le fameux lauréat du Grand Zebrock 2018. La symbiose de deux êtres indomptables : Thérèse, néo-geisha volcanique et John, loup sauvage. Ils s’entrechoquent pour créer un rock hybride, à l’esthétique racée, teinté de beats pesants, de gros riffs et d’envolées pop. La beauté des contraires à son paroxysme.
Cléa Vincentpop française :
Faussement naïves, les mélodies attrape-coeur de Cléa Vincent se révèlent d’une honnêteté déconcertante. Toujours directe et spontanée, cette trentenaire parisienne perpétue la tradition de la variété française, école Michel Berger, mais dansant. Modernité rétro.
L’Or du Communrap:
En provenance de Bruxelles, Loxley, Primero et Swing offrent un rap parfaitement inscrit dans l’ère du temps. Ils marchent à côté des plus grands : Caballero, JeanJass, Romeo Elvis. Impressionnant ? Rien à côté de ce qu’ils donnent sur scène. Une pépite pour clôturer la soirée.

Dimanche 16 septembre : une conclusion « aux petits oignons »
Pumpkin & Vin’S da Cuerohip-hop :
Ils transpirent le hip hop, empreints de l’intemporelle essence du rap des 90’s où samples, breakbeats et instruments flirtent avec flows techniques et textes poétiquement incisifs.
Oré hip-pop :
Également finaliste du Grand Zebrock 2018, cette jeune artiste s’est échappée des jupons d’Odezenne,Camille et IAM. Entre fantaisie réaliste et réalité fantasmée, Orē ne choisit pas et balance sa « pop-hiphop » sur la vague électronique du XXIème siècle. Brillante.
François Staal Officielpoétique rock :
Au petit jeu des analogies, on pourrait cocher dans le désordre Alain Bashung, Lou Reed, Léonard Cohen, Nick Cave, CharlElie Couture, Arno, Manset, Gainsbourg, Dutronc … Références qui donnent une idée de l’ambiance qui enveloppe l’univers de François Staal. Un « french poétique rock » parfait pour un dernier jour de fête.


Détail de la programmation :

VENDREDI 14 SEPTEMBRE

Johnny Montreuil – rock narvalo city:

Johnny Montreuil chante et incarne une banlieue toute pourrie mais si jolie ! Une banlieue bigarrée, peuplée de gens pas rancuniers qui se moquent d’être ostracisés au quotidien et se contrecarrent des modes passagères, puisqu’ inmanquablement, depuis le Musette créé par l’alliance ritalo- auvergnate, les métèques de l’époque, et kiffé par d’infréquentables Apaches, ce sont finalement toujours d’insouciants narvalos décavés et métissés à la Johnny Montreuil qui représentent aux yeux du Monde ce foutu chouette pays de joyeux bâtards qu’on nomme la France.

Palatine – rock français :

« Comme Ce Rouge Me Plait ». C’est le titre sibyllin qui ouvre le premier album de Palatine. Et dès ce premier morceau on a l’intuition que les quatre hommes de Palatine ne nous lâcheront plus. Ou pire, que nous ne voudrons plus les quitter. Ce qui est peut-être encore plus pervers. Les choses sont pourtant claires : la relation sera compliquée, passionnelle, parfois violente, mais toujours entière, vivante. Pas la routine du quotidien, donc, mais plutôt les sommets et les abysses de l’âme humaine. Palatine raconte donc ces entrelacs de destins qui nous emmènent ici ou ailleurs, avec untel ou tel autre, à nous aimer, à nous haïr.

Bertrand Burgalat & A.S Dragons – french pop:

On dit «jouer» d’un instrument. Le studio est sa salle de jeu. Violons, altos et violoncelles à foison, fraîcheur d’un choeur discordant ou instruments bizarres, il compose des pêle-mêle bruissants d’images avec des musiciens qui s’amusent. Lunettes larges comme un pare-brise, il attrape l’orchestre par l’archet et hop, d’un même élan, tous, d’un coup de baguette, s’envolent au sommet de la Grand Arche, au coeur du Journal de 20 heures et, parfois, au grand balcon des souvenirs. Plaisir du jeu, fantaisie de l’aventure, mélancolie des simulacres.

Jo Wedin et Jean Felzine – glam  pop  :

Jo Wedin (ex MAI) et Jean Felzine (membre de Mustang) sont un duo pop franco-suédois de chanteurs-songwriters qui cherchent à écrire les meilleurs refrains et à les chanter le mieux, le plus fort possible. Leurs paroles abordent l’érotomanie, la neurasthénie, les conséquences fâcheuses de la chirugie esthétique sur le mariage, la jalousie de classe, les hommes (et les femmes) qui ne se rasent plus, bref : tout un tas de problèmes contemporains. Ils aiment la soul, le rocksteady, Dionne Warwick et les vêtements. « Pique-Nique » est leur premier album, enregistré par Etienne Caylou.

SAMEDI 15 SEPTEMBRE

Féloche – chanson française :

Avec ce troisième album, «Chimie Vivante» Féloche accomplit une nouvelle révolution autour de ses thèmes de prédilection, l’enfance, la mémoire et la passion de vivre avec pour seul guide sa fantaisie jubilatoire. On retrouve sur scène la dinguerie douce et généreuse de cet album qui réchauffe et ranime. La largesse de son sourire annonce la couleur : Féloche donne et son public aussi. Sa musique agit comme l’antidote inattendu à nos renoncements.

Camille Hardouin – chanson française :

Intime, particulière, la poésie brute de Camille Hardouin entraine la parole sur un fil entre pudeur et dénuement, dans un jeu avec le silence, les textures musicales, les petites transes folk et les impulsions électriques. Auparavant prénomée «La demoiselle inconnue», Elle tombe le masque en 2015, pour se révéler sous son nom, Camille Hardouin. Elle embarque avec le Chantier des Francos (2015-2016), et structure la scène en trio (voix, contrebasse, clarinette, loops, synthé, moog, guitares). Elle sort son premier Album, MILLE BOUCHES, en Avril 2017, avec Le Label Mon Slip et L’Autre Distribution. Le projet se poursuit aujourd’hui avec une tournée en trio, qui mélange nouvelles chansons et titres issus du premier album. Un formidable parcours depuis notre accompagnement et son titre de «Lauréat du prix SACEM/Zebrock du Grand Zebrock» 2011.

The Kinds – rock électro :

The Kinds vous entraine dans une réelle expérience scénique. Un voyage turbulent teinté d’un rock puissant, poussé à ses limites tribales et d’électro irrésistiblement groovy. Une identité affirmée par des mélodies fortes et des voix perchées. Un périple musical où les guitares sont prédominantes. L’explosion colorée d’un rock électronique déjanté. L’énergie envoyée par The Kinds les a propulsés en finale du Grand Zebrock 2018 ainsi que sur la scène Zebrock. Excusez du peu !

La Vague – indie rock :

LA VAGUE. La rencontre de deux êtres indomptables : Thérèse, néo-geisha volcanique et John, animal provocant au sang-froid. Ils s’entrechoquent pour créer un rock hybride, à l’esthétique racée, teinté de beats pesants, de gros riffs et d’envolées aux influences extrême-orientales. LA VAGUE c’est l’histoire d’un questionnement assumé sur l’absurdité de la vie, couché sur des chansons mélancoliques, tendues et jubilatoires. Un groupe en pleine effeverscence : Ils sont lauréats du Grand Zebrock 2018.

Cléa Vincent – pop française :

Difficile d’écrire la biographie de quelqu’un qui a encore tout à vivre. C’est au futur indicatif qu’il va falloir conjuguer les talents de la parisienne Cléa Vincent. Elle est jeune, volontaire et capable de tout. La musique électronique, elle l’a en elle comme toute personne ayant grandi dans la fin des 90’s et les années 2000, mais sa curiosité bien placée pour le répertoire français remontant jusqu’aux années 60 fait qu’elle se présente à nous aujourd’hui comme une France Gall imprégnée de culture Electronic Dance Music qui enchaîne les chansons à la vitesse haut-débit d’Alice aux pays des merveilles sonores.

L’Or du commun – rap :

En provenance de Bruxelles, l’Or du Commun affole depuis quelques mois la sphère internet à travers des clips léchés et des titres à l’énergie coup de poing et au groove communicatif. Si les trois MC’s du groupe, Swing, Primero et Loxley, étaient encore il y a peu inconnus en hexagone, leur clip « Apollo » en featuring avec Roméo Elvis les a définitivement propulsés en pleine lumière. Entre esprit chill, productions vaporeuses et synthétiques, voire jazz et plus 90’s, l’Or du Commun a trouvé sa marque de fabrique, et prouve s’il le fallait encore, à la suite des Caballero, Jeanjass, Roméo Elvis ou Hamza, que le hip-hop Belge a définitivement voix au chapitre dans la grande assemblée du rap international.

DIMANCHE 16 SEPTEMBRE

Pumpkin et Vin’s Da cuero – hip-hop :

La plume dans une main et le micro dans l’autre, Pumpkin, lyriciste à l’écriture chirurgicale, observe son époque et gratte ses chroniques poétiques, oscillant entre le rap et le spoken word, le boom bap et l’electro, le jazz et la soul. Accro à l’adrénaline du live, cette « femme végétale » tourne depuis 2012 avec Vin’S et DJ Lyrik. A trois, ils sillonnent les routes de l’hexagone et jouent partout en France [New Morning, Nouveau Casino, Printemps de Bourges, Fête de L’Huma, Hip Opsession…]. Mais aussi à l’étranger. Versatile et hybride, quand elle n’est pas plongée dans l’artistique, Pumpkin s’occupe de son label et participe à des ateliers d’écriture, des workshops en France et à l’étranger, poussée par l’envie de construire, transmettre, partager son expérience et insuffler « l’empowerment » aux plus jeunes.

Oré – hip-pop :

C’est une jeune artiste échappée des jupons d’Odezenne,Camille et IAM. Entre fantaisie réaliste et réalité fantasmée, Orē ne choisit pas et balance sa « pop-hiphop » sur la vague électronique du XXIème siècle. Derrière sa mine d’évadée de la maternelle, se cache le personnage d’une joueuse de mots fauves et tapageurs, et de la MAO électrique agressive de Bozeck. L’EP d’Oré, son premier EP, sera disponible à partir de novembre 2018.

François Staal – poétique rock :

impressionniste – subversif – humaniste – mais agréable … Une chanson française en acoustique, profondément blues et rock. François croit au don, à l’énergie du don, à la poésie, au rock & Roll, au blues dans son sens musical et dans son sens littéraire, à la musique, au partage… Il aime autant les petits lieux intimes que les larges salles, l’extérieur, l’intérieur comme le théatre à l’italienne ou la salle moderne : «Il suffit qu’il y ait un peu de charme, d’y mettre un peu du notre et d’y rencontrer les gens et le voyage est mémorable, magnifique, magique, stimulant. J’aime tous ces contrastes, j’y crois… » François à 5 albums à son actif, le dernier étant « L’Irrespect » au sein du label 13bis Music.

∕∕ Chaque année, fruit d’une collaboration fructueuse établie entre Zebrock et le quotidien l’Humanité, la Scène Zebrock ouvre son grand plateau aux groupes lauréats du Grand Zebrock et propose des concerts de référence : artistes amis et évènements exceptionnels se conjuguent pour le plus grand plaisir d’un public nombreux et amateur. Seconde scène du plus grand rassemblement populaire de France, elle se fait remarquer par la singularité d’une programmation qui emprunte volontiers les chemins de traverse, éloignés des autoroutes de la production musicale. Elle côtoie le stand Zebrock où viennent volontiers discuter et dédicacer leurs disques les artistes programmés. ∕∕

CHEMIN D’ACCÈS:
Parc Georges Valbon – La Courneuve
⊳ Par le Métro :
Ligne 7 Station « La Courneuve 8 mai 1945 » puis navette RATP
⊳ Par le RER B :
Station « Le Bourget » puis navette RATP
⊳ Par le Tramway :
Ligne T1 Station « La Courneuve 8 mai 1945 » puis navette RATP
⊳ Par la route :
Nationale 2 depuis Porte de la Villette, en suivant le fléchage
⊳ Par l’autoroute A86 :
Sortie La Courneuve – 6 routes, puis suivre le fléchage

Renseignements : info@zebrock.net / 01 55 89 00 60
Event : http://urlz.fr/5wTv