Gisèle Pape, finaliste 2017 du Grand Zebrock, étonnante et inclassable. Des chansons à l’accent médiéval se muent en mélopées électro, habillées de nappes synthétiques et de riffs de guitare électrique. Superbe.