Pourquoi la municipalité  de Colombes s’en prend-elle à une association historique qui promeut avec vigueur les pratiques musicales et la création ? 
 
Depuis les élections municipales de 2014, la ville de Colombes n’aime pas Les Zuluberlus. Arrêt des subventions, pressions sur ses partenaires locaux, puis assignation en justice pour l’expulser des locaux qu’ils occupent depuis 16 ans.
Après 4 ans d’une lutte acharnée, le tribunal administratif (en référé et en plein mois de juillet) donne raison à la ville et l’heure du départ a sonné. 3 semaines et 100 euros par jour d’amende contre 26 ans d’activités : le salaire de la peur ! Un retour au « Garage Land » au sens propre, puisque les bénévoles ont décidé de ne rien lâcher au regard du projet.
Vous êtes invités à rejoindre les nombreux soutiens qui s’expriment déjà, sur les réseaux sociaux à travers le #DLATM (Dis Le A Ton Maire), par le biais de vidéos, de coups de gueule… toujours avec passion et amour, puisque telles sont les valeurs des Zuluberlus.