Dimanche

Le dimanche, pas de fatigue qui tienne ! Les trois derniers concerts méritent que l’on donne tout ce qu’il nous reste. C’est – encore une fois, parce qu’on adore ! – à une amie du Grand Zebrock d’ouvrir la Scène Zebrock ce jour-là. Pumpkin et Vin’s Da Cuero ont progressé depuis leur participation au Grand Zebrock : diction impeccable et beats engageants, le duo joue devant une scène qui se remplit à vue d’œil. Le show est un vrai plaisir. Et pendant qu’ils saluent chaleureusement leur public, c’est une Oré pleine d’assurance et dévorée par l’impatience qui se prépare à monter sur scène. La « hip-pop » d’Oré est fraîche et entrainante. Elle a la rime acérée et a l’allure d’une vague sur scène. Accompagnée de Bozeck, look Mario oblige, aux platines, « Agence matrimoniale » et « Le temps des cerises » ravissent toujours autant. Les instrumentaux minutieusement travaillés rappellent les brillants Odezenne. Public ravi et scotché. C’est sûr, ce n’est pas la dernière fois qu’on entend parler de cette finaliste du Grand Zebrock 2018 ! C’est le poétique rock de François Staal qui clôture cette belle édition 2018. Après avoir rempli un Olympia, c’est un bonheur de l’accueillir sur notre scène ! La douceur de François Staal est un délice. Les morceaux défilent au rythme d’une guitare acoustique délicatement grattée. Un concert tellement chaleureux qu’il en est profondément touchant : les musiciens respirent la sympathie et la gentillesse. Le public, happé par cette aura de bienveillance, en veut encore. Il est entendu. François Staal salue et remercie avec une sincérité désarmante. De jolis mots et beaucoup d’émotion pour clôturer ces 3 jours qui nous ont touchés au cœur. Belle découvert dans ce registre chanson –rock-poétique cher à Bashung ou Manset.

Au détour d’une ultime désannonce, toute l’équipe Zebrock monte sur scène : l’occasion pour nous de remercier chacun et chacune pour le travail accompli et la bonne humeur partagée. Bénévoles, équipe technique, équipe de la Fête de l’Humanité, artistes et bien sûr public. On sort même les confettis. (C’était un vrai succès, ah-ah !) Cette édition, nous l’avons portée comme toutes les autres : avec tout notre cœur et nos valeurs : partager, instruire, diversifier. Zebrock cultive le désir de musique, ça s’est entendu et vu cette année encore. Ô chère Scène Zebrock de la Fête de l’Humanité, comme nous avons hâte d’être en 2019 pour te revoir une fois encore. Snif.