Save the date !

Nous avons dû avec beaucoup de tristesse annuler la finale du Grand Zebrock prévue le 6 juin à la Maroquinerie. Mais nous avons tout mis en œuvre pour que cette finale ait bel et bien lieu et que nous puissions entendre les 6 groupes finalistes qui, malgré le confinement, ont travaillé d’arrache-pied.
C’est donc avec joie – et un peu d’impatience, disons le ! – que nous vous donnons rendez-vous le vendredi 4 septembre pour la finale du Grand Zebrock 2020, avec : Louise Pressager, The Darwin Experience, Volutes, Cassidy Sacré, Laura Clauzel et Josèphe. Nous espérons de tout cœur que les conditions seront réunies pour maintenir cette date, qui sera c’est sûr, plus festive et plus belle que jamais. En attendant voici les dernières créations de deux de nos protégés de l’année : Yellow Power de Louise Pressager, une chanson tellement feel good qu’elle est un remède imparable à la déprime, et le second volet du triptyque de Ravages J’ai la rage, un cri salvateur et nécessaire. Histoire de vous faire patienter et, aussi, de vous mettre l’eau à la bouche !

RÉSERVER SA PRÉVENTE !

DÉCOUVREZ LES ARTISTES DU GRAND ZEBROCK 2020 ! ⤵️

Cassidy Sacré
Repéré sur la scène de Tout Montreuil Chante en juin 2019, Cassidy Sacré est nourri de musiques et de références haut de gamme : voix soul full, ambiance country soul, à la manière de ces américains nonchalants du sud qui nous bouleversent avec des ballades jouées en finger-picking, pas très loin de l’église. Compostions élégantes, interprétation habitée et groove énorme, ses concerts sonnent comme du « bon temps rouler ».
Écouter

Louise Pressager
Artiste touche à tout, Louise Pressager nous rappelle un peu Camille Hardouin, ex la Demoiselle Inconnue : des idées d’ailleurs, des textes, des dessins, des chansons un peu minimales, d’allure bancale et un besoin de dire, de s’exprimer « entre introspection et engagement ». Ferdinand, mélodiste futé, lui sert des musiques simples et entêtantes, chantées avec une absence de fioritures parfois déstabilisante.
www.louisepressager.fr

Josèphe
Jeune femme déterminée, il faut l’être pour conduire un groupe de rock ! Josèphe interprète avec un grande élégance des chansons lyriques et dansantes qui sonnent juste (une poignée de bonnes chansons, c’est déjà beaucoup, n’est-ce pas ?). Les amateurs y entendront des effluves de ce rock magique, entre Kinks et David Bowie, au charme intemporel. L’auditeur est d’abord séduit par le grain et l’expressivité de la voix, puis par des textes habilement nourris des émotions de la chanteuse. A découvrir sur scène, où Josèphe se révèle avec brio.
Écouter

Volutes 
Elle reste vive, la belle tradition des groupes pour lesquels le rock est une affaire sérieuse, conjuguant sincérité, combativité et lucidité avec précision, puissance et son brut. Volutes en est un digne représentant. Humilité, travail, recommencer, se remettre a question et repartir : ils l’ont fait plus qu’à leur tour et le trio – format mythique du rock, rappelons-le – présente aujourd’hui un projet solide, musclé, musicalement abouti et qui se veut concerné, avec des propos parfois tranchants. Un deuxième EP vient de sortir : c’est évidemment sur scène que ces promesses se réalisent.
Écouter

Laura Clauzel 
Digne héritière des chanteuses à voix, entre cabaret et récital, chanson jazz et rythmique soul, Laura Clauzel a des chansons qui charment et captivent. Belle voix, qui pose des ambiances intimistes, en contraste avec sa puissance. Son clip, Golden Boy, primé à New York et qui pourrait figurer comme bonus au Loup de Wall Sreet, donne une bonne idée du niveau élevé de ses ambitions et de ses exigences artistiques. Pas pour déplaire ! Un projet solide associé à une plume consciente et poétique, une personnalité dont le regard instinctif traduit un vrai sens de la dramaturgie.

The Darwin Experience
Ce sont les benjamins de la sélection, et ils ne doutent de rien, surtout pas d’eux-mêmes. The Darwin Experience est un groupe de rock alternatif, où les gènes de Radiohead se croisent avec des souches de Foals. Guitares aériennes, ambiance cinématographique, le quatuor se pare de mélodies pop du plus bel effet. Très anglais dans le son comme dans l’esprit, nos intrépides ont conçu un univers bien personnel balisé de questions bien de leur temps : du réchauffement climatique à la banalité du quotidien. Dégourdis, créatifs et ambitieux ils ont aussi une poignée de clips bien troussés à leur actif.
Écouter

Informations pratiques :
Vendredi 4 septembre 2020
La Maroquinerie
23 Rue Boyer, 75020 Paris